Sélectionner une page

J’ai commencé en tant que freelance quelques mois après la naissance de ma fille. C’était une évidence, je souhaitais pouvoir passer le plus de temps possible avec elle, ne rien rater, profiter de ces moments qui passent (bien trop) vite ! Ma première entreprise était dans le domaine de la décoration enfantine. Entre utopie et réalité, j’ai vite été dépassée par ce rythme effréné : boulot à la maison + gestion de la maison + bébé, ça partait dans tous les sens. Aujourd’hui, je suis à nouveau freelance, et ma fille a bien grandit. J’ai beaucoup appris de ma première expérience et j’essaye de tout mettre en pratique pour éviter le fiasco que peut vite devenir le statut “Freelance Maman” ou “Maman freelance”. Je te partage mes astuces en 4 points.

1. Freelance ≠ garderie gratuite

On pense souvent (à tort) qu’une maman qui travaille à la maison devrait garder ses enfants en permanence. Pour faire simple, c’est faux. Imagine si tous les salariés allaient au travail avec leur(s) enfant(s) … Là c’est pareil. Tu es freelance, tu as besoin d’avoir de temps totalement off d’enfant pour pouvoir avancer efficacement, travailler, prospecter, et générer ton salaire ! Quelque soit l’âge de ton enfant, tu dois trouver une solution de garde adaptée : crèche ou nounou pour les plus petits, puis école par la suite.

Et Stop la culpabilité, tu passes déjà beaucoup plus de temps avec ton enfant que la majeure partie des salariés 🙂

Maman en freelance : Travail en équipe !

2. L’organisation est le maître mot

Sans suspens, tu vas devoir t’organiser, sinon ce sera vite le chaos ! Je te donne quelques pistes assez faciles à mettre en oeuvre : 

  • Prévoir tes semaines entières à l’avance 

Le dimanche soir, ouvre ton agenda pour avoir une vue d’ensemble de la semaine qui arrive. Ensuite, liste les tâches obligatoires à réaliser, celles qui pourraient t’avancer. Définis toi des créneaux de travail (pas nécessairement des journées entières) et bloque-les. Si besoin, tu réserves la garderie/la crèche/la nounou. 

  • Gagne du temps sur le quotidien

En prévoyant des menus simples, les jours où tu manges avec ton enfant pour perdre le moins de temps possible à la préparation du repas. En passant, une fois que tu as définis tes menus pour la semaine, fais tes courses sur le drive et envoie ton chéri les récupérer 😉 Tu auras gagné une heure ou deux à ne pas te déplacer faire tes courses ! Dédie un seul créneau horaire dans ta semaine au ménage, aux lessives (ici, c’est le samedi matin, et ça fonctionne hyper bien). 

Pour ne rien oublier des tonnes d’idées/tâches à réaliser dans la semaine (la charge mentale, toussa …), j’utilise Trello. C’est une application (qu’on peut aussi retrouver sur son ordinateur) gratuite qui permet de créer des tableaux et des listes. Dedans, on peut mettre des photos, des liens, du texte, ce qu’on veut en fait ! Par exemple, j’ai des idées de cadeaux de Noël toute l’année mais tu peux être sûr qu’arrivé en Décembre, c’est le trou noir. Du coup maintenant, j’ai un tableau qui s’appelle “Idées cadeaux” et je note tout ce à quoi je pense 🙂 

Coup d’oeil sur mes tableaux trello 🙂 

3. Programmer et automatiser

Il ne faut pas travailler au moins 35h/semaine pour être efficace et productif (et accessoirement gagner un bon salaire). Encore une question d’organisation et de programmation ! 

  • Programmer ses contenus sur les réseaux sociaux & ses articles de blog

Pour publier sur les réseaux sociaux et sur son blog de manière très régulière, efficace, esthétique et pertinente, il n’y a pas de secret, juste de la programmation. Il y a l’embarras du choix en matière d’applications pour programmer ses contenus. J’utilise Later, qui possède une version gratuite suffisante pour moi. Je me book une après-midi entière pour créer au moins 2 semaines de contenus. Avant ça, j’aurai réfléchi à ce que j’aimerais publier et réalisé les photos nécessaire. Ensuite, je rédige mes textes et les copie/colle dans Later avec mes visuels. Je n’ai plus qu’à valider mes publications en 1 minutes chaque jour. Sur le blog, même principe. Je me bloque un créneau une fois par semaine pour rédiger le plus d’articles possibles, je prend de l’avance et tout se fait tout seul !

  • Automatiser 

Autre piste, que je n’ai pas encore exploité : l’automatisation. Le contenu numérique payant est de plus en plus demandé. Pourquoi ne pas créer une formation ou un produit numérique qui se vendrait seul, jour et nuit ? Pendant ce temps, tu aurais le temps de faire autre chose 🙂 Le jour où je me lance, je reviendrai en parler sur le blog !

4. Profiter !

On ne le dit pas assez, mais être freelance, c’est aussi avoir l’avantage d’être flexible (si on est bien organisé) et de pouvoir organiser ses journées pour profiter de sa famille, de ses amis, des loisirs pendant que d’autres sont au travail. Et puis les enfants grandissent très très vite. Ici, on essaye de profiter au max. Soit je travaille, soit je joue. Je ne fais pas les deux sinon ça dégénère ! 

J’espère que ces quelques pistes t’auront été utiles, si tu as d’autres astuces pour gérer au mieux le quotidien de maman freelance, dis nous tout !